Ethereum vs Ethereum Killers : l’ETH est-il en danger ?

Ma première interaction avec la technologie blockchain a eu lieu début 2021. Solana venait tout juste d'entrer en scène à l'époque, créant tout un émoi avec son débit étonnamment rapide. Au cours de cette exploration, je suis tombé pour la première fois sur le terme « Ethereum killer », une étiquette qui a suscité à la fois la curiosité et le scepticisme.

Cette époque a marqué l’apogée de la dernière course haussière, qui a lancé plusieurs réseaux de blockchain de couche 1 et de couche 2. À l’époque, les applications blockchain et la base d’utilisateurs avaient une portée relativement limitée, et la concurrence pour attirer le plus grand nombre d’utilisateurs était palpable.

Dans les communautés et les forums cryptographiques, le débat entre Ethereum et ses soi-disant « tueurs » était endémique, les passionnés comparant avec zèle toutes les mesures imaginables pour couronner le champion ultime.

Ethereum Killers Introduction.jpg
« Ethereum Killers » était une discussion naissante en 2021 | Image via Forkast Actualités

Ainsi, lorsque l'équipe de Coin Bureau a décidé d'aborder à nouveau le sujet des « tueurs d'Ethereum », je me suis préparé à ce que je pensais être une réitération des mêmes discussions que nous avons eues au fil des ans. Pourtant, alors que je m’asseyais pour réfléchir, je me suis retrouvé à un moment fascinant. Le paysage avait tellement évolué que je ne pouvais plus voir les réseaux blockchain aussi objectivement qu’en 2021. Cette prise de conscience a rendu difficile la revisitation des mêmes vieilles comparaisons.

J’en suis venu à croire que le débat entre Ethereum et ses concurrents est devenu beaucoup plus complexe aujourd’hui. Les comparaisons superficielles, fondées uniquement sur des faits et des chiffres, semblent désormais futiles et peu pratiques. L’écosystème blockchain a mûri, chaque réseau se taillant sa niche et contribuant à un paysage plus diversifié et interconnecté.

Pour exprimer mon point de vue, j'ai formulé quelques idées sur les tueurs d'Ethereum. Ce ne sont pas des réponses définitives, mais des points de vue destinés à susciter une contemplation et un dialogue plus approfondis. En les lisant, je vous encourage à utiliser ces idées comme toile de fond pour votre analyse. Comparez, contrastez et tirez vos conclusions en fonction de ce qui correspond à vos idées et préférences. L’objectif n’est pas de trouver une réponse universelle mais de comprendre les nuances et la dynamique qui définissent l’écosystème blockchain actuel.

bybit_inline

Idée 1 – Le secret du succès d'Ethereum réside dans sa simplicité

Cette thèse souligne le facteur de différenciation clé entre Ethereum et ses soi-disant « tueurs » qui se joue aujourd'hui dans le paysage de la blockchain.

Éthos de conception d’Ethereum

La philosophie fondamentale d'Ethereum depuis sa création a été de fournir un cadre minimal mais robuste capable de prendre en charge une couche d'exécution à usage général (Ethereum Virtual Machine), à ​​la fois décentralisée et sécurisée. Cette philosophie consiste à revenir à l’essentiel, en se concentrant sur ce qu’une blockchain doit fondamentalement offrir pour favoriser un large spectre d’applications. L'architecture d'Ethereum, mettant l'accent sur un langage de programmation complet de Turing (Solidity), a été conçue pour permettre aux développeurs de créer diverses applications sur une seule plate-forme.

La simplicité alimente l’innovation

Les débuts de la finance décentralisée (DeFi) illustrent le succès d'Ethereum dans la promotion de l'innovation. Les projets DeFi nécessitent un cadre flexible et adaptable pour expérimenter et déployer de nouveaux instruments financiers. La simplicité et la généralité d'Ethereum en ont fait la plate-forme incontournable pour les projets DeFi, ce qui a donné naissance à un écosystème florissant qui a considérablement repoussé les limites de la technologie blockchain. Ce choix de conception a conduit à un large éventail de cas d'utilisation, depuis les protocoles de prêt comme Aave et Compound jusqu'aux échanges décentralisés comme Uniswap, en passant par le nouveau récit de reprise dirigé par EigenLayer, tous prospères sur le réseau d'Ethereum.

Ethereum DeFi Stack.jpg
La pile DeFi en plein essor d'Ethereum | Image via Coingeek

L'évolution du Web3 et des chaînes spécialisées

À mesure que le paysage de la blockchain a mûri, l’éventail des cas d’utilisation possibles s’est considérablement élargi. Cette diversification reflète une évolution naturelle, où l’approche universelle des premiers réseaux blockchain est de moins en moins parvenue à répondre aux demandes nuancées d’applications variées. Les utilisateurs se retrouvent désormais à la recherche de plates-formes blockchain qui correspondent plus étroitement à leurs besoins spécifiques, constatant souvent qu'Ethereum, malgré ses vastes capacités, ne satisfait pas à tous les critères pour chaque cas d'utilisation. Cette tendance a donné naissance à des réseaux de blockchain spécialisés, chacun se concentrant sur des attributs particuliers pour servir efficacement des niches distinctes.

  1. Évolutivité : À mesure que l’adoption de la blockchain se développe, le besoin de réseaux capables de gérer de gros volumes de transactions rapidement et à moindre coût est devenu primordial. Les blockchains évolutives offrent des vitesses de transaction élevées et des frais faibles, garantissant qu'à mesure que la base d'utilisateurs se développe, le réseau peut répondre à la demande croissante sans compromettre les performances.
  2. Interopérabilité : Dans un écosystème blockchain fragmenté, la capacité des différents réseaux à communiquer et à partager des informations est cruciale. L'interopérabilité garantit que les blockchains cloisonnées peuvent se connecter, facilitant ainsi l'échange transparent de données et de valeur entre diverses plates-formes et améliorant l'utilité globale de l'espace blockchain.
  3. MEV (valeur extractible du mineur) : MEV fait référence aux bénéfices que les mineurs peuvent réaliser en incluant, excluant ou réorganisant les transactions au sein des blocs. Les chaînes spécialisées qui traitent le MEV visent à minimiser son impact, en garantissant un ordre de transaction plus équitable et en réduisant le potentiel de manipulation.
  4. Confidentialité en chaîne : Les blockchains centrées sur la confidentialité se concentrent sur l’amélioration de l’anonymat des utilisateurs et de la protection des données. En intégrant des techniques cryptographiques avancées, ces réseaux garantissent que les transactions et les interactions restent confidentielles, répondant ainsi aux besoins des utilisateurs et des organisations qui privilégient la confidentialité.
  5. Modularité : Les blockchains modulaires offrent une approche flexible dans laquelle différents composants du réseau (tels que le consensus, la disponibilité des données et l'exécution) peuvent être développés et améliorés indépendamment. Cette adaptabilité permet des améliorations et des mises à niveau plus ciblées, facilitant ainsi l'innovation et l'optimisation dans l'ensemble de l'architecture du réseau.

Ces caractéristiques spécialisées illustrent l'évolution de l'écosystème blockchain vers un paysage plus segmenté et sophistiqué, où la diversité et la spécialisation ouvrent la voie à des solutions plus adaptées et plus pratiques. Voici des exemples notables de couche 1 :

Solana

Solana est un réseau blockchain de premier plan qui a attiré l'attention pour son approche unique en matière d'évolutivité et de sécurité, notamment grâce à son mécanisme de consensus de preuve d'historique (PoH). Cette fonctionnalité est au cœur de sa conception, permettant à Solana de traiter les transactions à des vitesses sans précédent tout en maintenant de faibles coûts de transaction.

Ethereum Killer-Solana.jpg
Un communiqué de presse 2021 couvrant Solana | Image via Techcrunch

Évolutivité

Au cœur de l'évolutivité de Solana réside son Preuve d'histoire mécanisme, qui crée un enregistrement historique prouvant qu’un événement s’est produit à un moment précis (appelé horodatage). L'horodatage est obtenu sans dépendre de la communication entre les nœuds pour déterminer l'ordre des transactions. Solana peut traiter les transactions en parallèle en codant cryptographiquement le passage du temps dans la blockchain elle-même, augmentant ainsi considérablement son débit. Cette architecture permet au réseau de gérer des dizaines de milliers de transactions par seconde, dépassant de loin les blockchains traditionnelles, tout en maintenant des frais minimes.

Autre  Arkham Intelligence Review 2024 : décrypter la crypto-monnaie

MEV (valeur extractible du mineur)

MEV fait référence aux bénéfices que les mineurs peuvent réaliser en priorisant, en incluant ou en excluant les transactions au sein des blocs qu'ils produisent. L'architecture de Solana, en particulier l'absence de pool de mémoire en raison du traitement séquentiel activé par PoH, réduit les possibilités pour les mineurs d'exploiter MEV. Sans pool de mémoire, les transactions sont traitées dans l'ordre dans lequel elles sont reçues, ce qui atténue les problèmes courants tels que les attaques frontales ou sandwich, où les mineurs pourraient potentiellement manipuler l'ordre des transactions à des fins lucratives.

Compromis : configuration matérielle requise

Bien que la conception de Solana offre des avantages considérables en termes d'évolutivité et de sécurité, elle comporte un certain nombre de compromis, notamment le matériel de haute qualité requis pour exécuter des nœuds complets. Cette exigence peut entraîner des problèmes potentiels de centralisation, car la barrière à l’entrée pour les validateurs est plus élevée que pour les réseaux ayant des exigences matérielles moindres. Cet aspect pourrait limiter le nombre de nœuds pouvant se permettre de participer au réseau, centralisant potentiellement le contrôle vers un plus petit groupe de participants disposant des ressources nécessaires.

Si vous êtes curieux de connaître les subtilités de Solana, la revue Solana de Coin Bureau est là pour vous !

Pour tous ceux qui souhaitent acheter du Solana, nous recommandons Bybit, OKX et SwissBorg. Les lecteurs britanniques et américains peuvent essayer Kraken et eToro US.

Sui

Sui est un nouveau réseau blockchain conçu pour améliorer l'évolutivité et l'efficacité, en tirant parti de son caractère unique. exécution parallèle modèle et le Se déplacer langage de programmation. Cette combinaison permet à Sui de traiter les transactions rapidement et de manière rentable, répondant ainsi à certains des défis d'évolutivité auxquels sont confrontées les blockchains traditionnelles.

Sui-Ethereum Killer.jpg
Vous savez que la concurrence est féroce lorsque le tueur d'Ethereum a un tueur | Image via Décrypter

Évolutivité

La capacité d'exécution parallèle de Sui est une caractéristique essentielle qui la distingue des autres blockchains. Contrairement aux blockchains traditionnelles qui traitent les transactions de manière séquentielle, Sui peut traiter plusieurs transactions simultanément, augmentant ainsi considérablement son débit. Cette capacité à gérer de nombreuses transactions en parallèle contribue aux vitesses de transaction élevées et aux faibles frais de Sui, ce qui en fait une plate-forme attrayante pour un large éventail d'applications.

Compromis

Il y a des compromis à considérer avec l'approche innovante de Sui. Tout en offrant plusieurs avantages en termes de débit et de frais, le langage de programmation Move représente une courbe d'apprentissage pour les développeurs habitués aux langages blockchain plus courants comme Solidity, qui offre des opportunités plus larges aux développeurs en raison de son adoption généralisée.

Semblable à Solana, le réseau de Sui exige du matériel coûteux de la part de ses nœuds, ce qui pourrait conduire à une centralisation potentielle. Seuls ceux qui ont accès à du matériel de haute qualité peuvent se permettre d'exécuter des nœuds complets, concentrant éventuellement le contrôle du réseau entre un nombre limité de participants.

De plus, en tant qu’entrant relativement nouveau dans l’espace blockchain, Sui doit encore être testé contre l’ensemble des forces du marché, ce qui soulève des questions sur sa résilience et sa stabilité dans diverses conditions.

La revue Sui de Coin Bureau vous dira tout ce que vous devez savoir sur le nouvel entrant dans l'espace Layer 1.

Les meilleurs échanges pour récupérer Sui sont Bybit et OKX ou Kraken pour les utilisateurs basés aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Protocole proche

Near Protocol est une plate-forme de pointe conçue pour relever les défis d'évolutivité et d'utilisabilité des anciens systèmes de blockchain. Une caractéristique remarquable de Near est son Morelle noire protocole de partitionnement, qui joue un rôle central dans son architecture, améliorant son efficacité et son évolutivité.

Près de l'écosystème.jpg
Près de l'écosystème | Image via Bit2me Academy

Évolutivité grâce au partage

L'approche de partitionnement unique de Nightshade, Near permet au réseau de diviser sa charge de travail de calcul et de stockage sur plusieurs chaînes parallèles, augmentant ainsi considérablement sa capacité à traiter les transactions. La division du réseau en plusieurs fragments permet à Near d'évoluer de manière dynamique en fonction de la demande, offrant un débit de transaction élevé tout en maintenant des frais faibles. En traitant les transactions en parallèle sur différents fragments, Near peut s'adapter à une base d'utilisateurs et à un écosystème d'applications croissants sans les goulots d'étranglement qui affectent les blockchains non fragmentées.

Compromis

Malgré ces progrès, Near est confronté à certains compromis. La Near Virtual Machine (NVM) est écrite en Rust, contrairement à l'EVM d'Ethereum, qui utilise principalement Solidity. Cet écart introduit une courbe d'apprentissage pour les développeurs qui connaissent Solidity et pourraient envisager de migrer vers Near, ce qui pourrait ralentir le rythme de l'adoption.

De plus, le niveau de décentralisation du réseau est un point à considérer. Near compte environ 210 nœuds avec 3,9 milliards de dollars mis en jeu, ce qui est modeste par rapport au réseau plus étendu d'Ethereum de plus de 7 000 nœuds et 163,5 milliards de dollars mis en jeu (selon les niveaux de prix NEAR et ETH en mars 2024). Cette différence met en évidence une disparité en matière de sécurité des réseaux et de décentralisation. Ethereum a une distribution plus large de nœuds et de valeur mise en jeu, ce qui peut influencer la confiance des développeurs et des utilisateurs dans la résilience et la viabilité à long terme de la plateforme.

La critique Near de Coin Bureau a été un bon rappel pour moi pendant que je travaillais sur cette pièce ; ça pourrait aussi t'aider !

Near peut être trouvé sur les échanges populaires Bybit et OKX ou Kraken pour les utilisateurs basés aux États-Unis et au Royaume-Uni.

avalanche

Avalanche utilise un mécanisme de consensus unique qui emploie un système de vote sous-échantillonné, permettant au réseau de parvenir à un consensus rapidement et efficacement. Ce processus améliore le débit du réseau, car il permet une validation rapide des transactions. La vitesse à laquelle le consensus est atteint dans Avalanche contribue de manière significative à sa capacité d'évolutivité, acceptant un nombre élevé de transactions par seconde.

Système de sous-réseau

Le système de sous-réseau dans Avalanche permet la création de sous-réseaux sur mesure au sein de l'écosystème Avalanche plus large. Cette fonctionnalité offre plusieurs avantages :

  • Évolutivité : En segmentant le réseau en sous-réseaux, Avalanche peut traiter les transactions en parallèle sur différents sous-réseaux, augmentant ainsi considérablement la capacité globale du réseau.
  • Sécurité modulaire : Les sous-réseaux peuvent mettre en œuvre leurs propres protocoles de consensus adaptés à leurs besoins spécifiques. Cette flexibilité garantit que chaque sous-réseau peut optimiser ses règles de construction de blocs mais doit assurer sa propre sécurité sans s'appuyer sur la couche de consensus AVAX.
Avalanche Ethereum Killer.jpg
Avalanche Docs illustre la conception du sous-réseau du réseau

Développement sur Avalanche

Les développeurs disposent de deux options principales lorsqu'ils construisent sur Avalanche :

  1. Chaîne C : En déployant des applications sur la chaîne C d'Avalanche, les développeurs peuvent tirer parti de la sécurité et de l'infrastructure du réseau Avalanche tout en respectant les règles d'exécution du réseau principal. Cette conception est similaire aux solutions de couche 2 d’Ethereum, où les sous-réseaux de la chaîne héritent de la sécurité du réseau principal.
  2. Sous-réseau : La création d'un sous-réseau permet une approche plus personnalisée, dans laquelle la chaîne peut mettre en œuvre son propre protocole de consensus et déployer son propre jeton de gaz. Cependant, cela implique le compromis d'être responsable de sa sécurité et de payer les validateurs Avalanche dans AVAX pour leurs services.
Autre  AMP crypto avis

Compromis

Bien qu'Avalanche offre des avantages considérables en matière d'évolutivité et de personnalisation, il existe des compromis :

  • L’obligation pour les sous-réseaux d’assurer leur sécurité et de rémunérer les validateurs pourrait introduire une complexité et des coûts supplémentaires pour les développeurs.
  • Le choix entre utiliser la C-chain ou créer un sous-réseau implique un équilibre entre facilité d'intégration et autonomie, chaque option présentant son propre ensemble de contraintes et d'avantages.

En résumé, l'approche innovante du consensus d'Avalanche et son système de sous-réseaux offrent un environnement flexible et évolutif pour le développement de la blockchain. Cependant, ils comportent des considérations de sécurité, de coût et de complexité technique.

Chez Coin Bureau, nous examinons tous les projets prometteurs du secteur, et Avalanche ne fait pas exception.

En tant que projet populaire, AVAX est disponible sur Bybit, SwissBorg et OKX ou Kraken pour les utilisateurs basés aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Réseau Cosmos

Le réseau Cosmos, se distinguant par son Menthe tendre noyau et Communication inter-blockchain (IBC), révolutionne le développement et l’interopérabilité des nouvelles chaînes de couche 1. Cet écosystème, souvent qualifié d'« Internet des blockchains », favorise un environnement dans lequel diverses blockchains peuvent communiquer et fonctionner de manière transparente les unes avec les autres.

Cosmos Ethereum Killer.jpg
Cosmos héberge un écosystème de Dapps et de chaînes prospère et en croissance | Source de l'image

Interopérabilité

Au cœur de la fonctionnalité d'interopérabilité de Cosmos se trouve le Cosmos IBC, un protocole de confiance minimisé qui facilite le transfert d'actifs et de données entre des blockchains indépendantes. Cette capacité permet de créer un réseau plus interconnecté et plus efficace dans lequel différentes blockchains peuvent tirer parti des forces et des fonctionnalités de chacune.

Adapté aux développeurs

Le SDK Cosmos, un framework permettant de créer des applications blockchain, simplifie la création de nouvelles chaînes. Il fournit aux développeurs les outils et les composants modulaires nécessaires pour développer des blockchains sur mesure sans repartir de zéro, améliorant ainsi l'innovation et réduisant le temps et les coûts de développement.

Sécurité inter-chaînes

Cosmos introduit un nouveau concept de sécurité inter-chaînes, dans lequel les nouvelles chaînes peuvent choisir d'utiliser la sécurité du Cosmos Hub après avoir reçu l'autorisation de gouvernance, bénéficiant de son ensemble de validateurs établis et de la capitalisation boursière du jeton ATOM. Ce modèle permet aux chaînes émergentes de se concentrer sur le développement et l'engagement des utilisateurs plutôt que sur la tâche complexe de sécurisation d'un réseau décentralisé.

Compromis

  • Un compromis important est que les chaînes n'utilisant pas la sécurité inter-chaînes de Cosmos doivent établir leurs propres mécanismes de sécurité, ce qui peut constituer un défi considérable. Ils doivent attirer un ensemble de validateurs fiables et s’assurer que leur jeton natif a suffisamment de valeur pour dissuader les attaques. Ce processus peut être gourmand en ressources et nuire aux autres aspects du projet.
  • En tirant parti de la sécurité inter-chaînes, les chaînes bénéficient dès le départ d’une sécurité robuste. Ils doivent néanmoins s’aligner sur les incitations du Cosmos Hub, ajoutant ainsi une couche de complexité à leurs modèles économiques et de gouvernance. Ce compromis met l’accent sur l’équilibre entre autonomie et sécurité au sein de l’écosystème Cosmos.

Apprenez-en plus sur l’Internet des blockchains dans la revue Comsos !

Cosmos dispose d'un large support d'échange et peut être trouvé sur Bybit, Binance et OKX ou Kraken et eToro US pour les utilisateurs basés aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Pois

Polkadot est également connue sous le nom de blockchain « couche 0 ». Il n'est pas conçu pour les applications de contrats intelligents. Il fournit plutôt sécurité et interopérabilité partagées à plusieurs blockchains fonctionnant en parallèle. Ces chaînes sont appelées parachains, qui héritent de la sécurité du réseau principal Polkadot (chaîne relais).

Polkadot Ethereum Killer.jpg
L'architecture Polkadot est l'une des conceptions de blockchain les plus complexes que j'ai étudiées | Image via substrat.stackexchange

Évolutivité

Les parachains peuvent atteindre une évolutivité élevée en en traitant plusieurs et en déchargeant le fardeau du consensus et de la finalité sur la chaîne de relais. Les nœuds de la chaîne de relais sont collectivement divisés en 50 emplacements appelés cœurs. Ces cœurs exécutent la parachain en tant que nœuds complets où chaque parachain peut souscrire à la puissance de traitement des cœurs en fonction de ses exigences, lui permettant ainsi d'atteindre une évolutivité personnalisable.

Sécurité

La chaîne de relais prête sa sécurité à la parachain en assumant des conditions de réduction supplémentaires de la part des parachains. La chaîne relais concentre effectivement la sécurité de l’ensemble de l’écosystème dans une chaîne relais partagée.

Interopérabilité

La chaîne de relais fonctionne comme une couche de règlement entre les parachains, leur permettant d'interagir les unes avec les autres via la chaîne de relais.

Réseau de validateurs

Polkadot déploie son réseau de validateurs de chaînes de relais pour gérer les parachains, ce qui signifie que ces chaînes n'ont pas la charge d'établir leurs propres validateurs, un obstacle important pour les chaînes émergentes.

Compromis

  • Temps de base limité : Coretime décrit la bande passante totale disponible sur le réseau Polkadot pour héberger les parachains. Coretime est une ressource dynamique et finie à laquelle chaque parachain souscrit. Il peut arriver que le coretime devienne trop cher ou indisponible pendant les périodes de pointe.
  • Réseau de validateurs : Le réseau Polkadot fonctionne sur un réseau de validation nettement plus petit qu’Ethereum, un compromis qu’il a dû assumer pour atteindre ses niveaux de débit.

Polkadot 2.0 est là avec des mises à jour époustouflantes ! Consultez la revue Polkadot 2.0.

Les traders peuvent trouver un large support DOT sur des bourses telles que Bybit, Binance et OKX ou Kraken pour les utilisateurs américains et britanniques.

Confidentialité du réseau secret et du protocole silencieux

Le réseau secret et le protocole silencieux sont des solutions axées sur la confidentialité qui ont la capacité de masquer certains aspects des interactions en chaîne.

Secret Network fonctionne sur un composant sans confiance et un composant de confiance. Le composant sans confiance est Tendermint, qui définit ses opérations principales telles que la mise en réseau et le consensus. Le composant de confiance comprend des enclaves, qui constituent un environnement d'exécution de confiance pour le traitement privé des contrats intelligents. Les enclaves fonctionnent en exécutant des contrats intelligents et en envoyant les données cryptées à Tendermint pour consensus.

Tueur secret d'Ethereum.jpg
L'architecture de réseau secrète à partir de ses documents

Silent Protocol est un protocole d'amélioration de la confidentialité qui offre des solutions de confidentialité fonctionnelles pour les réseaux de couche 1 qui ne disposent pas de telles mesures intégrées, comme le réseau Ethereum. Silent Protocol se positionne du côté client des applications décentralisées. Les clients (points de terminaison) sont l'interface utilisateur permettant aux utilisateurs d'interagir avec différents contrats intelligents qui composent les Dapps. Les clients ne font généralement pas partie du cadre blockchain. Il s'agit généralement de domaines gérés par des services centralisés comme AWS et peuvent constituer une menace pour la vie privée s'ils ne sont pas construits de manière sécurisée.

Tueur silencieux d'Ethereum.jpg
L'architecture 0dapp de Silent vous permet d'utiliser ses services via Metamask. Image via le protocole silencieux

Compromis en matière de confidentialité :

  1. Faites confiance aux enclaves : Bien que les environnements d'exécution fiables (enclaves) fournissent une couche de confidentialité robuste, ils introduisent un composant de confiance dans un système autrement sans confiance. Les utilisateurs doivent avoir confiance en l'intégrité et la sécurité de ces enclaves, car toute vulnérabilité pourrait compromettre la confidentialité et la sécurité du réseau.
  2. Portée de la confidentialité : Silent Protocol se concentre sur la confidentialité côté client, abordant un aspect crucial mais limité du défi de la confidentialité de la blockchain. Bien qu'il améliore la confidentialité des utilisateurs au niveau du client, il ne fournit pas de solutions de confidentialité pour les données en chaîne ou l'exécution de contrats intelligents.
  3. Dépendance à l’infrastructure externe : Étant donné que Silent Protocol fonctionne au niveau du client, son efficacité peut être influencée par les pratiques de sécurité et de confidentialité de l'infrastructure sous-jacente, telles que les services d'hébergement Web. Cette dépendance pourrait introduire des vulnérabilités en dehors de la blockchain elle-même.
Autre  DAR crypto avis

Creusez plus profondément et consultez la revue du réseau Secret sur Coin Bureau.

Idée 1 : Réflexions finales

La simplicité d'Ethereum est un épée à double tranchant. D’une part, cette caractéristique est à l’origine de son succès, en faisant une base polyvalente pour de nombreuses applications. D’un autre côté, à mesure que le domaine de la blockchain se développe et mûrit, il existe une demande croissante de plates-formes offrant des fonctionnalités spécialisées. Cette diversification ne diminue pas nécessairement la valeur d'Ethereum mais met en évidence son rôle de catalyseur dans la croissance et l'évolution de l'écosystème au sens large.

Bien qu’Ethereum reste un fondement de l’innovation, il conserve toujours le titre de réseau de contrats intelligents le plus sécurisé et décentralisé de loin. L’émergence de chaînes spécialisées signifie un paysage sain et évolutif où différentes plates-formes peuvent coexister, chacune répondant à des besoins uniques et contribuant à la tapisserie technologique de la blockchain.

Idée 2 : la modularité rend la comparaison des blockchains difficile

Vous avez peut-être remarqué que dans l'analyse ci-dessus, j'ai délibérément exclu les solutions de couche 2 d'Ethereum de notre comparaison pour maintenir l'équité, car elles ne font pas directement partie du protocole Ethereum. Cependant, cela soulève une question intéressante : L'exclusion de ces composants est-elle vraiment bénéfique ou significative dans notre analyse ?

Alors que nous approfondissons le concept de modularité de la blockchain, il est crucial de reconnaître le changement stratégique d'Ethereum vers une feuille de route centrée sur le cumul. Cette évolution ouvre la porte à l’abstraction d’Ethereum dans ses quatre couches sous-jacentes et à leur exploitation pour atteindre une évolutivité personnalisable.

Les fonctions de base d'Ethereum

Comprendre la structure modulaire d'Ethereum nécessite une décomposition de ses quatre fonctions principales :

  • Couche d'exécution : Cette couche est chargée de regrouper les transactions, d'effectuer les vérifications nécessaires, de les exécuter et de construire le bloc. C'est là que le calcul a lieu et que résident les applications DeFi.
  • Couche de disponibilité des données : Il conserve les données de transaction pendant le consensus, fournit des garanties d'activité et garantit que les transactions invalides sont rejetées. Le coût de la disponibilité des données varie en fonction de leur nature :
    • Les données stockées sous forme de données d'appel sont activement traitées par les validateurs de couche de base, ce qui entraîne des coûts de gaz plus élevés.
    • Les données stockées sous forme de métadonnées occupent de l'espace mais ne sont pas activement traitées, ce qui entraîne une baisse des coûts de gaz.
  • Couche de règlement : Cette couche est cruciale pour les contrôles de sécurité en cas de fraude ou de preuves de validité et agit comme couche de liquidité dans certaines configurations pour faciliter les ponts minimisant la confiance.
  • Couche de consensus : Cette couche constitue un processus de consensus grâce auquel les validateurs s'accordent sur l'ordre de transaction, offrant ainsi une protection contre les attaques de réorganisation de chaîne et les menaces similaires.

Explorer les configurations de cumul

Modularité de la blockchain.jpeg
Voici quelques configurations de cumul possibles avec la modularité | Image via X

Considérez les couches de blockchain ci-dessus comme des Legos qui offrent plusieurs avantages dans différentes configurations. Voici quelques configurations de blockchain traditionnelles, de niche et nouvelles qui capturent la philosophie de la modularité :

Cumuls de contrats intelligents

Ces cumuls maintiennent une couche d’exécution distincte et s’appuient sur Ethereum pour d’autres opérations. S'appuyer sur Ethereum pour la disponibilité des données garantit la vivacité et le règlement garantit la validité des transactions, tandis que son consensus dissuade la réorganisation, conférant ainsi une sécurité totale à Ethereum.

Exemples: Décision et optimisme

Rollups souverains sur Celestia

Celestia est un logiciel de disponibilité et de consensus de données à usage général, similaire à Ethereum, sauf qu'il ne comprend pas de couche d'exécution (comme EVM). Par conséquent, Celestia ne traite pas les contrats intelligents ni n’effectue de contrôles de validité mais se spécialise dans le DA et le Consensus. Celestia est le pionnier des rollups souverains :

  • Ces conceptions de cumul comportent des couches d'exécution et de règlement exclusives.
  • Ce sont des cumuls qui exploitent Celestia pour DA et Consensus.

Prendre soin de son propre règlement permet à ces rollups de définir des règles de transaction et des environnements d'exécution arbitraires, permettant une autonomie de type couche 1 protégée par les garanties de vivacité et de réorganisation de Celestia.

Cumuls de Validium

Une conception Validium gère l'exécution et le DA sur la couche 2, tout en s'appuyant sur Ethereum pour le règlement et le consensus. Les cumuls Validium assurent leur propre vivacité, mais exploitent Ethereum pour valider ses transactions et son consensus. La gestion de DA en dehors d'Ethereum permet à Validium d'atteindre des débits très élevés.

Conception de polygone Validium.jpg
Conception de polygone Validium | Image via le blog Polygone

Polygon zkEVM Validium, le successeur de la chaîne Polygon PoS, adopte la conception validium. La couche DA de Polygon est sécurisée à l'aide du protocole de consensus de jeton POL. (Lisez la revue Polygon 2.0 pour en savoir plus).

Implications de la modularité

Il existe des projets travaillant sur des conceptions encore plus complexes qui utilisent le meilleur d’Ethereum et de Celestia. Ce que je veux dire, c’est que l’interconnexion et l’interdépendance croissantes des différentes couches de blockchain soulignent la complexité et la sophistication de l’espace Web3. Si les couches abstraites d'Ethereum sont accessibles de manière isolée, offrant des avantages uniques dans plusieurs scénarios, comparer les blockchains en tant que réseaux autonomes devient de plus en plus peu pratique à mesure que l'écosystème évolue pour donner la priorité aux configurations spécifiques aux applications et aux cadres de collaboration.

Conclusion : adopter la complexité du Web3

La nature modulaire des blockchains en 2024 témoigne de la maturité et de l'innovation du secteur. À mesure qu’Ethereum et d’autres plateformes continuent d’évoluer, les mesures traditionnelles de comparaison des chaînes de blocs doivent s’adapter pour refléter l’interaction complexe des différentes couches et composants. Comprendre et apprécier cette complexité nous permettra de prendre des décisions plus éclairées sur l'utilisation de la technologie blockchain, favorisant ainsi un écosystème Web3 plus robuste, efficace et interconnecté où la spécialisation et la collaboration stimulent le progrès et la création de valeur.

https://image.coinbureau.dev/strapi/Join_The_Coin_Bureau_Club_Inline_7755aab52f.jpg

Récit des tueurs d'Ethereum : réflexions finales

En conclusion, notre voyage à travers le paysage évolutif de la technologie blockchain met en évidence plusieurs informations clés qui remodèlent notre compréhension d’Ethereum et de ses relations avec les autres blockchains de couche 1.

Premièrement, le succès d'Ethereum est étroitement lié à son avantage de pionnier et à sa simplicité, un choix de conception fondamental qui a favorisé un large éventail d'applications et d'innovations. Cependant, cette simplicité n’est pas simplement le résultat de capacités limitées, mais un choix stratégique qui a permis à Ethereum de devenir l’épine dorsale des applications décentralisées. L’idée de reproduire une autre chaîne « simple » semblable à Ethereum semble économiquement redondante alors qu’Ethereum lui-même continue de remplir efficacement ce rôle fondamental.

Deuxièmement, le récit entourant les « tueurs d’Ethereum » doit être réévalué. Ces blockchains ne sont pas nécessairement dans une bataille gagnant-gagnant avec Ethereum, mais se taillent leur place en mettant l'accent sur des fonctionnalités ou des efficacités particulières. Bien qu'il puisse y avoir une certaine migration d'Ethereum vers ces réseaux spécialisés, en partie à cause du manque d'alternatives dans le passé, il devient de plus en plus clair que l'écosystème blockchain est suffisamment vaste pour prendre en charge plusieurs réseaux florissants. Ethereum et ses soi-disant concurrents peuvent coexister, chacun répondant à des besoins et des préférences distincts au sein du paysage Web3 plus large.

Enfin, le concept de modularité redéfinit le rôle de l'écosystème Ethereum et son interaction avec le paysage plus large de la blockchain. En segmentant ses fonctions, Ethereum améliore non seulement sa propre évolutivité et son efficacité, mais contribue également à un environnement Web3 plus interconnecté et plus polyvalent. Ce cadre modulaire favorise un nouveau paradigme dans lequel l'infrastructure d'Ethereum prend en charge une multitude de réseaux spécialisés, chacun optimisant différents aspects de la technologie blockchain. Ainsi, le parcours d’Ethereum vers la modularité consiste à contourner ses limites et à amplifier ses atouts en adoptant un rôle plus collaboratif et multiforme dans l’écosystème blockchain.

Sous ce nouveau jour, Ethereum et les réseaux blockchain émergents ne sont pas de simples concurrents mais des composants essentiels d'un univers Web3 cohérent et multicouche, chacun augmentant les capacités de l'autre et co-créant une infrastructure numérique plus robuste et adaptable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *