Vocabulaire du bitcoin

Lorsque l’on commence à nager dans le monde des cryptomonnaies, on se rend compte qu’il peut exister des mots complexes et termes techniques. Il est parfois difficile de s’y retrouver et même de comprendre parfois de quoi il en retourne. Alors, il existe également bon nombre de mots et termes techniques que vous ne comprenez certainement pas dans le domaine de la monnaie virtuelle. Rassurez-vous, vous pouvez suivre mes vidéos, dans lesquelles je vous donne en détail toutes les explications et les définitions dont vous pourriez avoir besoin.

 

Quelques définitions toutes simples en A   

 

Il n’est jamais aisé de comprendre tous les termes utilisés dans le jargon du bitcoin. Voilà pourquoi je vous ai préparé ce programme très spécial, qui vous permettra de connaitre quelques mots très utilisés dans ce domaine. Plus précisément, je vais vous donner la définition des 14 mots les plus utilisés dans les cryptomonnaies.

Commençons par le mot altcoin qui n’est autre que l’appellation de toutes les autres cryptomonnaies qui ne sont pas le bitcoin. Voyons ensuite l’arbitrage : il s’agit d’acquérir une cryptomonnaie sur une plateforme et ensuite de l’expédier sur un autre site pour le revendre plus cher. En effet, vous n’êtes pas sans savoir que les prix des cryptomonnaies diffèrent en fonction des plateformes d’exchange. Donc l’arbitrage est une stratégie qui consiste à acheter des bitcoins ou autres cryptomonnaies pas chers, pour les revendre plus cher ailleurs sur le Net.

Ensuite, quelles sont les définitions de ATH et ATL ? Il s’agit respectivement des points les plus hauts et les plus bas que peut atteindre la valeur des cryptomonnaies. En d’autres termes, ATH correspond au pic de prix d’un bitcoin, par exemple, tandis qu’ATL correspond à sa chute la plus basse en matière de prix.

Et maintenant le All In. Il s’agit d’une stratégie d’investissement qui consiste à mettre la totalité de son capital cryptos dans une seule et unique cryptomonnaie. Ce terme a été emprunté au poker quand un joueur mise la totalité de ses jetons. Alors, il s’agit d’une stratégie très risquée, qui peut vous faire gagner gros, mais qui peut également vous faire perdre gros. En effet, si vous êtes totalement sûr à 100 % qu’une cryptomonnaie va exploser, vous pouvez tenter le coup. Mais n’oubliez pas que vous pouvez également tout perdre. Le All in est en tout cas une stratégie que je déconseille fortement. En effet, je me répète certainement à travers mes conseils, mais je pense qu’il est réellement préférable d’investir dans une vingtaine de cryptomonnaies pour sécuriser son portefeuille.

Continuons sur l’élucidation des mots et termes techniques complexes. Il se peut que vous ayez déjà vu les lettres AI sur les sites : et bien il s’agit tout simplement des diminutifs pour intelligence artificielle. En effet, beaucoup d’entreprises de cryptomonnaies développent aujourd’hui des projets mettant l’intelligence artificielle à l’honneur.

Pour ce qui est du Airdrop, ou largage en français, il s’agit de dons de cryptomonnaies. Non, il ne s’agit en rien d’un excès d’altruisme de la part des entreprises, mais simplement d’une tactique marketing. En gros, à leur lancement, les cryptomonnaies peuvent être offertes puisqu’elles n’ont pas encore de très grande valeur. Mais cette valeur ne tardera pas à augmenter, étant donné que plus on utilise une cryptomonnaie, plus elle augmente en plus-value. Pour gagner ces cryptomonnaies, il vous suffira d’effectuer des actions simples pour eux, à savoir : partager un mail, un tweet, une publication Facebook ou autre.

Passons à présent à l’ATM. Il s’agit de l’acronyme de DAB ou distributeur automatique de billets. L’ATM vous permet donc d’acheter par exemple de bitcoins et ensuite de les retirer en euros ou en dollar par virement bancaire. La maison du bitcoin à Paris est un exemple concret des endroits où vous pouvez vendre vos bitcoins contre des euros grâce à un ATM. Vous pourrez réaliser davantage de bénéfices une fois que je vous aurai montré comment acheter des bitcoins sans frais.

 

B comme bull market

Passons à présent à la lettre B, la blockchain est sans doute un terme que vous entendez plus que souvent lorsque l’on parle de cryptomonnaie ou de comment acheter des bitcoins. Il faut savoir que c’est un élément clé dans l’univers des cryptomonnaies, mais l’explication est assez longue et complexe, aussi je dédierai une vidéo à cela.

Le prochain terme sera le bear market ou le marché ours. Cela désigne généralement la chute d’un marché. En revanche, le bull market est à l’opposé et désigne les marchés florissants. Donc quand vous dites par exemple que vous êtes bullish, cela signifie que vous êtes plutôt positif sur un investissement. Continuons avec ces termes techniques du vocabulaire du bitcoin que vous avez certainement déjà entendus, mais dont vous ignorez le sens.

Alors, qu’est-ce qu’une bulle spéculative ? Alors, il s’agit d’une hausse totalement démesurée d’un actif. Cela peut durer quelques semaines, quelques mois ou plus. Cette bulle se termine souvent par un éclatement et là nous parlons d’un krach boursier, c’est-à-dire de l’effondrement en chute libre de l’actif. Il arrive souvent que cet actif perde près de 80 % de sa valeur pour reprendre une tendance normale et se stabiliser. Prenons par exemple la bulle d’internet dans les années 2000. Au début, le prix était exorbitant, puis il a chuté pour se stabiliser en hausse normale aujourd’hui. Le bitcoin a également ses mini-bulles tous les deux ou trois ans.

 

C, D, E comme correction, exchange et décentraliser

Passons à présent à la lettre C avec le mot correction. Donc par définition, la correction est un changement brutal à la baisse d’un cours en hausse. Contrairement au krach boursier suite à une bulle, là la baisse brutale n’est que de quelques pour cent, puis le cours remontera naturellement sans faire de pic avant un bout de temps.

Passons ensuite au consensus, qui est un accord entre plusieurs personnes, visant à valider une information ou encore une transaction.

Prochaine lettre, le D avec le mot Day trading. Il s’agit d’une activité consistant à spéculer à court terme en une journée. Donc le day trader est l’opposé du holder. Ce dernier garde ses cryptomonnaies sur un très long terme après avoir investi une fois.

Voyons à présent le mot décentraliser. Vous avez certainement entendu, dans la définition même de la cryptomonnaie, qu’il s’agit d’une monnaie décentralisée. En fait, il s’agit d’un système fonctionnant sans la moindre autorité centrale. Il fonctionne plutôt grâce à un consensus de l’ensemble des nœuds du réseau.

Pour ce qui est du DIP, il s’agit d’une chute aussi brutale qu’éphémère d’un actif. Donc en gros, un actif chute très vite, pour remonter ensuite aussi vite.

En revanche, lorsque l’on parle d’un DUP, il s’agit d’une baisse brutale, mais qui ne remontera pas ou alors très difficilement.

Passons à présent à la lettre E avec Exchange. Il s’agit d’une plateforme d’échange de cryptomonnaie à cryptomonnaie.

 

Des stratégies usant de la peur

 

Continuons toujours sur l’explication de vocabulaire du bitcoin FOMO ou fear of missing out est le mot désignant la peur de passer à côté d’une opportunité lorsque le prix d’une cryptomonnaie commence à grimper. Donc cette peur de rater le train, si elle se généralise, peut donner lieu à une bulle, c’est-à-dire quand beaucoup de personnes ont cette même peur.

Autre terme, le Fird, qui signifie Fear incertenty to do, ou peur incertitude et doute. Il s’agit d’une technique utilisée par les entreprises, qui consiste à diffuser des informations négatives dans le but de faire baisser les prix ou de décréditer des projets. Cela signifie que certaines personnes connues ou grosses sociétés décrètent que le bitcoin n’est pas un bon investissement ou que ça n’en vaut pas la peine. De cette manière, les prix vont chuter et ils pourront l’acheter à des tarifs au rabais. Donc, ces deux derniers termes sont des stratégies qui jouent avec la peur des gens. Donc pour éviter de tomber dans ces pièges, il vaut mieux parfois ne pas regarder le cours, attendre une année et voir ce que cela donne.

Vient ensuite le fiat, qui est la monnaie fiduciaire émise par les banques centrales qui repose sur la confiance qu’on leur donne et qui leur apporte leur valeur. Exemple le dollar, l’euro, le livre sterling et autres.

Les fees, quant à eux sont les frais de transactions appliqués par les sites d’exchange lorsque vous effectuez une vente ou un achat de cryptomonnaie. Donc comme vous le savez, le montant de ces frais diffère en fonction de la plateforme utilisée.

 

Holder opposé de trader et ordre limit

Ensuite, passons au H avec Hold, qui, à l’opposé de ce que je viens d’expliquer, n’est pas d’avoir peur, mais de décider que vous garderez vos cryptomonnaies quoiqu’il arrive. Donc, à l’opposé du trader, qui achète et vend des crytpomonnaies à longueur de temps, le holder lui décide d’acheter des cryptomonnaies et de les conserver le maximum de temps possible, voire sur des années. Et c’est la méthode que moi j’utilise, sur une grande majorité de mon capital actuel.

Continuons maintenant avec le ICO ou Initial Coin Offering, qui consiste à faire une levée de fond dans le but de payer un projet. A la fin de ce projet, une cryptomonnaie sera émise et servira toujours à la concrétisation de ce projet.

Voyons ensuite le limit buy, ou ordre limit, terme que j’utilise souvent, mais que je vais quand même vous réexpliquer. Il s’agit d’émettre un ordre, mais en décidant le montant auquel vous souhaitez acheter la cryptomonnaie. C’est-à-dire en faisant des spéculations. Vous émettez l’ordre et la plateforme choisie achètera automatiquement vos cryptomonnaies sélectionnées pour vous dans le cas où le prix baisserait comme vous l’avez prédit.

 

Achat et vente sous panique

 

Maintenant, je vais vous parler du panique buy afin que vous ne tombiez jamais dans le piège. Il s’agit d’acheter des cryptomonnaies en panique de peur de rater le train. C’est quand tout le monde voit que la valeur d’une cryptomonnaie commence à grimper, tout le monde fonce dessus et les prix s’envolent, mais ne tardera pas à se crasher.

Vient ensuite la panique sell, qui est une vente massive en précipitation, de peur que la valeur des cryptomonnaies chute et entraine une perte conséquente du capital.

Voyons à présent le pumping et le dumping. Alors le pump, c’est une technique qui consiste à promouvoir artificiellement une cryptomonnaie afin d’inciter les personnes à investir pour que le prix monte. Il s’agit d’utiliser les services d’un influenceur. Le dump, c’est quand il chute ensuite brutalement. Donc vous l’aurez compris ici, il ne faut surtout pas acheter ou vendre en panique ni laisser ses émotions guider ses investissements. Soyez toujours objectif et n’investissez que quand le prix d’une cryptomonnaie est stable depuis une certaine durée. N’investissez pas sur un pic, mais à l’inverse, n’investissez pas non plus sur une chute libre en pensant que c’est une très bonne affaire. Il est important que vous étudiiez le marché avant tout investissement, car c’est tout de même de l’argent qui se jouera là-dessus.

Prendre ses gains et minimiser ses pertes

Nous poursuivons nos définitions, alors voyons ce qu’est le take profit. Littéralement cela signifie prendre ses gains. Le take profit définit le gain minimum souhaité par l’investisseur. En règle générale, un investisseur prendra un take profit de 5 % au-dessus de son prix d’achat. Cela lui permet de solder automatiquement sa position en cas de hausse du cours de la cryptomonnaie concernée. Donc, il s’agit d’une méthode très prisée par les traders, mais assez boudée par les holder qui préfèrent conserver leurs cryptomonnaies et ne les vendre qu’au bout de plusieurs mois ou années. Donc pour résumer et expliquer avec des chiffres ce qu’est le take profit : Si vous achetez une cryptomonnaie à 10 euros et que vous placez une take profit à 15 euros, la plateforme vendra automatiquement vos cryptomonnaies si effectivement la hausse que vous avez prédit se produit.

A l’inverse, le Stop Loss vous permet de sécuriser votre investissement en cas de chute de la cryptomonnaie choisie. Par exemple, vous achetez toujours à 10 euros, mais cette fois-ci vous mettez un stop loss à 8 euros. La plateforme vendra automatiquement vos cryptomonnaies dans le cas où vos prédictions se seraient avérées exactes et que leur valeur aurait chutée. Donc, grâce à cette technique vous pouvez minimiser vos pertes.

Une analyse technique, un portefeuille sécurisé et les baleines du milieu

L’abréviation TA signifie Technical Analysis ou analyse technique. Il s’agit en fait d’une courbe graphique qui tend à prédire les cours futurs du marché des cryptomonnaies à partir d’anciennes données.

Quant au Token, de quoi s’agit-il ? Donc littéralement, cela signifie jeton. Ces jetons sont propres à différentes cryptomonnaies ou projets et sont le plus souvent créés et déployés sur le réseau éthéreum en suivant le standard URC 20. Voyons à présent ce que l’on entend par volatilité : Lorsque le cours d’une cryptomonnaie monte et descend sans la moindre constance, on dit qu’il s’agit d’un actif volatile. Donc, tout simplement, volatile c’est le contraire de stable comme son nom l’indique.

Pour ce qui est du Whale ou de la baleine, il s’agit d’entreprises ou de personnes disposant d’un très gros capital à investir en cryptomonnaies. Le plus souvent, les ordres qu’ils émettent peuvent avoir un impact sur le cours de ces monnaies virtuelles. Ils sont le plus souvent à l’origine des pump et des dump.

Pour ce qui est du Wallet ou portefeuille, il s’agit du moyen de stocker vos cryptomonnaies. Alors vous pouvez disposer d’un Wallet en ligne, via les services que vous proposent les plateformes telles que binance, kraken et autres. Personnellement, je ne vous recommande pas cette solution car une plateforme, aussi sérieuse et sécurisée soit-elle, ne sera jamais réellement à l’abri d’un piratage.  Privilégiez les Wallet privés comme Exodus, que vous pouvez télécharger et installer sur votre ordinateur. La dernière définition et non des moindres, le white paper ou livre blanc est un guide pratique de quelques pages qui se consacre à la présentation d’une cryptomonnaie et de son projet.