Histoire du Bitcoin

Le Bitcoin n’est plus un inconnu aujourd’hui comme il l’était il y a une décennie. En effet, s’il s’agit d’une invention récente dont la majorité de l’histoire reste encore à écrire, l’on peut dire qu’il a frappé fort suite à son apparition en 2009. Jusqu’ici, cette crypto monnaie a déjà connue une histoire particulièrement riche en évènements. Je vous propose de faire un petit zoom sur l’histoire du Bitcoin afin de voir quelles ont été les phases d’adoption de cette monnaie virtuelle innovante.

Un succès incontestable mais une euphorie qui semble redescendre

Le nom de domaine Bitcoin.org a été réservé par ce développeur mystère le 19 août 2008. Ce ne fut qu’en janvier 2009 que sa sortie fut officielle et le Bitcoin connut sa première transaction quelques jours après. Le premier acheteur fut Hal Finney, que certaines personnes soupçonnent d’être en réalité Satoshi Nakamoto.

Aujourd’hui, le succès du Bitcoin est incontestable. Certes, l’euphorie redescend peu à peu, mais l’aîné des crypto monnaies a su faire ses preuves et se tailler une place de choix parmi les devises fiduciaires les plus connues et les plus puissantes du monde. Sa valeur les a d’ailleurs surpassées, ce qui inquiète grandement les autorités et les États. Peut-être est-ce à cause de cela que sa valeur a baissé de plus de 50% depuis fin 2017. En effet, si elle était à près de 20 000 dollars le Bitcoin, aujourd’hui elle est à environ 7 000 dollars. Mais ce prix reste variable et l’histoire du Bitcoin est loin d’être terminée.

Toutefois, je vous explique à travers mes formations vidéos pourquoi je pense qu’il vaut mieux investir dans les autres altcoins. En effet, les autres crypto monnaies – celles qui réunissent les critères de sélection selon moi et qui n’ont pas encore totalement explosées – sont plus susceptibles de nous faire gagner de l’argent.

 

Une monnaie jeune mais une longue histoire à raconter

Le Bitcoin est aujourd’hui un véritable système de paiement qui devient de plus en plus courant. Son avantage est bien évidemment son organisation qui ne repose sur aucune entité centrale : d’où son nom de monnaie décentralisée. Les devises traditionnelles reposent sur la banque centrale, qui se charge de leur gestion et de leur création, ce qui n’est pas le cas du Bitcoin. Ces aspects sont tout simplement pris en charge de manière collective par le réseau informatique mondial. Le succès non négligeable du Bitcoin a créé dans son sillage une multitude de nouvelles monnaies virtuelles. Il en existe tellement aujourd’hui que je ne pourrai pas vous en faire la liste ici. Vous n’êtes certainement pas sans connaitre les crypto monnaies les plus connues telles que l’Ethereum, le Riple, le Litecoin et autres.

Si l’histoire du Bitcoin n’a débuté que depuis une dizaine d’années, sa jeune vie a déjà connu des péripéties. Une chose est sûre, l’on ne pourra pas ici parler de long fleuve tranquille. En effet, nombreuses ont été les interdictions et critiques émanant de certains États. Outre cela, le système du Bitcoin a connu plusieurs piratages. En effet, son caractère virtuel et son fort potentiel d’avenir ont mis la puce à l’oreille aux hackers de systèmes informatiques. Les victimes ont été les plateformes de transaction. De ce fait, vous l’aurez compris, le Bitcoin a connu des hauts et des bas depuis sa sortie en 2009.

 

Satoshi Nakamoto : brillant développeur mystère

Qui est l’inventeur à l’origine même de l’histoire du Bitcoin me demanderez-vous. Moi-même, je l’avoue, je n’en sais rien. Tout ce que je sais, c’est que cet inconnu mystère soulève une multitude de théories. Et selon moi, c’est voulu. En effet, la part de secret que recèle le Bitcoin attire davantage, du fait que l’être humain est curieux de nature. Le fondateur du Bitcoin agit sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto.

Tout ce que je sais c’est que nous pouvons le remercier d’avoir trouvé cette brillante idée. En effet, le Bitcoin est à l’origine de toutes les autres crypto monnaies de la blockchain. Sans cet inventeur donc, nous ne pourrions pas escompter, faire un investissement rentable qui aurait pour but de nous faire gagner de l’argent. Donc, voilà déjà presque une décennie que la question concernant la véritable identité de Satoshi Nakamoto reste en suspens.

Nous ne disposons d’absolument aucune certitude à son sujet. Déjà, il est japonais – ou pas – et c’est un homme – ou pas. Selon lui, il a commencé à élaborer son projet de monnaie virtuelle décentralisée en 2007 et l’a peaufiné afin de pouvoir en extraire toutes les potentialités. Il fut d’ailleurs le premier mineur de la blockchain, qui est le réseau de transactions sur lequel tout le système des crypto monnaies repose. Ayant amassé une quantité phénoménale de Bitcoin, Satoshi Nakamoto a mystérieusement disparu en 2010, aussi subitement que sa mystérieuse apparition. Nous pouvons tout simplement être certains d’une chose : il s’agit d’un milliardaire. À moins qu’il s’agisse d’un groupe de personnes ou d’entreprises qui œuvrent ensemble en secret.

 

Des théories sur l’identité réelle de Satoshi Nakamoto

Vous vous en doutez certainement, face à ce mystère non élucidé de l’histoire du Bitcoin, de nombreuses théories se sont formées. L’une des théories les plus plausibles est que Satoshi Nakamoto serait en réalité un groupe d’entreprises : Samsung, Toshiba, Nakamichi, Motorola. Tous des groupes géants en matière de technologies et qui auraient très bien pu s’unir pour créer et lancé cette monnaie décentralisée qui a fait fureur. Toutefois, le mystère reste entier et si c’était réellement le cas, il y aurait eu une fuite au moins une fois provenant du personnel travaillant dans ces entreprises.

Une autre théorie veut que l’informaticien, juriste et cryptographe américain d’origine hongroise Nick Szabo soit en réalité Satoshi Nakamoto. Mais ce développeur a déjà maintes et maintes fois démenti cette théorie et nul ne peut la prouver. Il faut savoir que Nick Szabo travaille depuis des années dans les recherches concernant les monnaies et contrats numériques. De plus, il a créé le Bit Gold – qui est presque dans la même architecture de projet – quelques années avant l’apparition du Bitcoin. Toutefois, cette monnaie numérique décentralisée n’avait pas fait mouche à l’époque.

D’autres rumeurs concernent Hal Finney, le premier acheteur de Bitcoin ainsi que Dorian Satoshi Nakamoto, à cause de son nom qui parait translucide. La dernière théorie en date concerne le célèbre ingénieur et entrepreneur d’origine sud-africaine, Elon Musk. Mais encore une fois, aucune de ses théories n’est vérifiable ou valable.

 

Une monnaie innovante qui est la cible de piratages d’envergures

Au départ, le premier taux de change Bitcoin dollar est publié. Le Bitcoin ne valait qu’un millième de dollar, alors qu’aujourd’hui il en vaut plusieurs milliers. Ce fut en 2011 que la parité entre le dollar et le Bitcoin fut atteinte : 1 dollar = 1 btc. Puis le Bitcoin partit loin devant pour atteindre des sommets inégalés et faire de nombreux heureux millionnaires. D’ailleurs, un étudiant d’Oslo s’est rappelé en 2013 avoir investi 27 dollars dans le Bitcoin. Ce fut grâce à ce minuscule investissement de départ que ce jeune chanceux put s’offrir un superbe appartement de luxe. Imaginez un peu sa surprise et imaginez la vôtre quand vos investissements en crypto monnaies se rentabiliseront et que vous aurez gagné gros ! 

Quelques mois après sa sortie, la valeur du Bitcoin devint tellement fluctuante que des plateformes d’échanges naquirent ici et là. Une conférence sur le Bitcoin est même donnée à New York en août 2011. Mais les hackers informatiques ont bien décelé le potentiel d’avenir unique du Bitcoin, si bien que près de 50 000 Bitcoins ont disparu en 2012, suite à une faille de sécurité informatique sur une plateforme d’hébergement américaine. Suite à cet évènement, la Fondation du Bitcoin a été créée, afin de tenter de protéger cette crypto monnaie contre les piratages. Cette fondation a également pour but de promouvoir l’utilisation de cette monnaie décentralisée innovante.

Ce fut en 2013 que le Bitcoin a réellement été reconnu par les autorités allemandes et américaines. Dès lors, son ascension devient fulgurante. La plateforme d’échange Mt. Gox fut victime, en 2014, d’une perte record de 744 408 BTC. Cela représentait alors plus de 250 millions d’euros, ce qui entraina le dépôt de bilan de l’entreprise.

 

La montée vertigineuse d’une crypto monnaie pleine de potentiel

L’histoire du Bitcoin relate la montée vertigineuse d’une crypto monnaie dont personne ne soupçonnait le potentiel à l’époque de sa sortie. Elle fut longtemps la cible des autorités et continue aujourd’hui à inquiéter les États émetteurs de monnaies fiduciaires ainsi que les grandes puissances mondiales.

Si ces dernières sont autant sur le qui-vive, c’est parce que le Bitcoin permet d’effectuer des transactions via le Net de manière totalement anonyme. Ce fut par exemple le cas durant l’épopée du marché de la drogue en ligne Silk Road. Silk Road était un site de vente de stupéfiants en ligne, dont la monnaie principalement utilisée était le Bitcoin. Toutefois, l’enquête a démontré que seulement 0,5 % du total de transaction de Bitcoin avait jusqu’alors servi à l’achat de stupéfiant. Dans tous les cas, le Bitcoin donne matière à réfléchir. Et quand on pense qu’au tout début, les premiers utilisateurs achetaient leur pizza pour 10 000 Bitcoins… en effet, cela ne représentait que 40 dollars environ en 2010.

Bien que depuis fin 2017, la valeur du Bitcoin ait grandement baissé, il faut savoir qu’elle ne tardera pas à remonter en flèche, comme cela a toujours été le cas durant cette ultime décennie de lancement où cette crypto monnaie a su asseoir sa domination dans le monde de l’économie et de la spéculation.

 

Le bug de la blockchain et la fermeture de quelques plateformes

Le logiciel du Bitcoin s’est grandement amélioré depuis 2010, si bien que plusieurs versions ont vu le jour lui faisant suite. Le Bitcoin gagne en popularité grâce à la curiosité des gens suite à sa mention dans la presse. Pas étonnant que de 0,50 dollar en 2010, sa valeur ait atteint les 31 dollars en fin 2011. Suite à cela, de nombreuses plateformes d’échanges voient le jour au Royaume-Uni, au Brésil et en Pologne. Ce fut d’ailleurs la raison pour laquelle la première conférence dédiée au Bitcoin a été donnée à New York le 20 août de la même année, comme mentionnée plus haut.

En 2012, juste après le plus grand détournement de Bitcoin jamais observé, le site de pari Satoshi Dice a généré plus de la moitié de toutes les transactions du réseau Bitcoin. Ce site se base uniquement sur la monnaie électronique. La valeur du Bitcoin s’est grandement décuplée en 2013, si bien que la blockchain a connu un bug. Cette chaîne de bloc s’est vue dupliquée en deux versions différentes, ce qui a donné lieu à des transactions doublées et donc des problèmes de calculs. Ce bug, qui a pourtant mis l’existence du BTC en danger, a finalement pu être résolu et il n’existe aujourd’hui qu’une seule chaîne officielle afin qu’il n’y ait plus aucune transaction litigieuse. Toutefois, on peut noter que quelques plateformes d’échanges ont été bloquées par les autorités. J’insiste particulièrement sur le fait de bien choisir ses plateformes d’achats et vous pourrez en apprendre davantage à travers mes formations vidéos en la matière.

 

Le bon moment pour investir

Vous aurez certainement remarqué, en lisant ces lignes, que l’histoire du Bitcoin fut pas mal mouvementée et qu’elle aura connu des hauts et des bas. Prenons un exemple : sa valeur serait montée jusqu’à 266 dollars en 2013 pour chuter soudainement à 76 dollars. Elle se stabilisa à 160 dollars par la suite. La valeur du Bitcoin a fortement augmenté en novembre 2013 pour dépasser les 1000 dollars, pour retomber à 200 dollars en début 2015.

Cette monnaie virtuelle connut un pic en 2017 à près de 20 000 dollars le BTC, pour retomber aujourd’hui à environ 7 000 dollars. Vous l’aurez donc compris, cette monnaie est particulièrement instable. Mais puisqu’elle est actuellement en baisse, permettez-moi de vous affirmer qu’elle ne tardera pas à remonter. De ce fait, c’est actuellement le moment d’investir dedans ainsi que dans quelques-uns de ses altcoins qui dépendent de son ascension. En effet, puisqu’elle est actuellement en période basse, vous pourrez vous faire un joli petit pactole. N’hésitez pas, si vous souhaitez en apprendre davantage : je suis à votre disposition et ce n’est pas pour rien que mon leitmotiv est le meilleur retour sur investissement.